Gourmande!

13 octobre 2008

Fondant Chocolat Marron de Zinna

Photo006

Désolée pour la photo prise à l'arrache avec le téléphone portable...

Il y a quelques semaines, j'ai fait le "traiteur" pour une amie: elle déménageait avec l'aide d'amis et voulait les récompenser avec un bon buffet sur sa nouvelle terrasse... J'étais honorée qu'elle me fasse confiance à ce point: j'avais carte blanche pour nourrir 10-15 personnes. Voici donc de quoi était composé le buffet:

Pour le salé:

- Salade de riz sauvage, poivrons grillés marinés, tomates confites, mozzarella et basilic (recette à venir)
- Cornbread à tartiner de guacamole (pour le guacamole, d'après ma maman, pas la peine de se casser la tête à le préparer de A à Z, elle l'a fait une fois et a été hyper déçue par le résultat. Depuis, elle prend simplement un sachet de poudre à Guacamole Old el Paso et la mélange à deux bons avocats bio; je fais pareil, sauf que je la poudre est bien trop épicée pour moi, alors je ne mets que la moitié d'un sachet, c'est bien assez relevé comme ça)
- Tarte Oignon Orange Miel Origan
- Cookies courgette chèvre

Pour le sucré:

- Ce fondant chocolat marron
- Coconut cupcakes
- Flan à l'ananas de Zinnia
- Tiramisu

J'ai bien stessé, heureusement que mon chéri national m'a aidé car c'était hyper long de préparer tout ça... Et puis tout le monde s'est régalé et ça, c'était la plus belle des récompenses... allez, les violons c'est fini, la recette maintenant.

Ingrédients pour un petit moule (sinon doublez les proportions sans problème):

- 500 g de crème de marron
- 100 g de chocolat
- 100 g de beurre
- 3 oeufs

Préparation:


- Préchauffer le four à thermostat 5 (160°C).

- Faire fondre le chocolat et le beurre en morceaux au micro-ondes: les deux dans un bol avec deux cuillérées à soupe d'eau, au micro-ondes à puissance maximale 30 secondes; mélanger vivement à la fourchette; si tout n'est pas complètement fondu, renouveller l'opération.

- Mélanger dans un saladier le mélange choco-beurre et la crème de marron. Ajouter les oeufs, bien mélanger.

- Verser dans un moule chemisé de papier sulfurisé, et cuire 45 minutes en surveillant la cuisson avec un couteau. Servir avec le crème anglaise (je prends de la toute prête, au rayon frais); mmh!

Posté par Perlettte à 08:00 - Commentaires [3] - Permalien [#]


10 octobre 2008

Coconut Cupcakes

Photo004

Et voici le dernier des trois composants du désormais fameux "chariots de desserts".

Quand j'ai fait ces cupcakes pour la première fois, j'ai commencé par goûter la pâte... oh vous savez, j'ai pas fait exprès! Il y avait une goutte sur la table et c'est mal de gâcher... bref.

J'ai donc goûté la pâte et là mmmh... OK, la pâte à gâteau c'est toujours bon, mais là... vraiment delicious.

Ensuite, c'est en démoulant les petiots après leur sortie du four que j'ai dû gouter un bout, ben oui il était tombé tout seul, alors pensez bien, c'eût été mal de le jeter à la poubelle... bref.

Là pareil, vraiment trop miamou.

Et quand ensuite, j'ai pû gouter le produit fini, avec la crème saupoudrée de coco... unbelievable.

C'est bien simple, depuis que j'ai fait ces cupcakes, à chaque fois que je dois préparer quelque chose de sucré, c'est toujours à eux que je pense. Et personne n'est jamais déçu! Mon beau-père dit même qu'ils sont "dignes d'être vendus dans une pâtisserie". Ca, c'est du compliment!

Et justement, il ne croit pas si bien dire car j'ai trouvé la recette ici, et c'est celle qu'utilise une patiserie-traiteur de Los Angeles.

Les proportions sont en cup, je les ai traduites en mL ou g.

Ingrédients:


- 580 mL de farine
- 1 cuillère à café bombée de bicarbonate de soude (en pharmacie)
- 1 cuillère à café bombée de sel
- 250 mL d'huile végétale neutre (isio 4 pour moi)
- 250 mL de lait fermenté (ce lait "arabe" au rayon frais)
- 3 oeufs
- 3+2 cuillères à café d'extrait de vanille liquide
- 330 cL de sucre roux
- 430 cL de noix de coco rapé (+ quelques poignées pour décorer le dessus des cupcakes)
- 230 g de St-Môret
- 140g de beurre doux
- 1 pot entier de sucre glace Daddy

Préparation:

- Préchauffer le four à 160°C (thermostat 5). Sortir le beurre du frigo.

- Dans un saladier, mélangr la farine, le bicarbonate et le sel.

- Dans un deuxième grand saladier, mélanger l'huile, le lait fermenté, les oeufs, 3 cuillères à café de vanille liquide et le sucre. Verser le contenu du premier saladier dans ce deuxième saladier. Mélanger. Ajouter la noix de coco.

- Remplir des moules à muffins souples ou en papier (en papier c'est plus joli!) à la moitié seulement. Faire cuire 20-25 minutes, tester la cuisson avec la pointe d'un couteau. Ne pas faire dorer.

- Pendant la cuisson, préparer le glaçage. Avec un fouet électrique, battre le St-Môret à faible vitesse juste jusqu'à ce qu'il soit homogène (il s'agit juste de "casser" les morceaux et de lui donner de la fluidité). Ajouter le beurre mou (s'il n'est pas assez mou, le faire ramollir quelques dizaines de secondes au micro-ondes à puissance minimale) coupé en petits morceaux, incorporer en battant avec le fouet électrique à faible vitesse. Ajouter le sucre glace en trois fois, toujours avec le fouet électrique à faible vitesse. Enfin, ajouter deux cuillères à café de vanille liquide et battre à vitesse médium pendant deux minutes (si votre fouet n'a que deux vitesses comme le mien, choisissez la vitesse maximum pour cette étape). Le glaçage est désormais bien fluffy.

- Une fois que le glaçage est fait, le placer au réfrigérateur.

- Attendre que les petiots soient bien refroidis, puis déposer sur chaque petiot une à deux grosses cuillères à soupe de glaçage. L'étaler (ou pas; on peut aussi mettre le glaçage dans une poche à douille) avec le dos de la cuillère,  ou, mieux, une maryse, puis saupoudrez de coco râpée (normalement, le glaçage est assez ferme pour que vous puissiez carrément rouler le cupcake , après l'avoir recouvert de glaçage, dans de la noix de coco versée dans une assiette creuse).

- Conserver au frais jusqu'à consommation, pendant 2-3 jours maximum... mais en général, il n'en reste plus une miette bien avant!

(Ces cupcakes peuvent donc sans problème être préparés la veille; en tout cas, je l'ai toujours fait et ils étaient parfaits.)


Posté par Perlettte à 08:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

08 octobre 2008

Petites glaces à la fraise

ScreenHunter_01_Oct

Je sais, la photo est pas terrible... mais je voulais quand même vous montrer autre chose que ça:

glaces

Bon, je sais aussi (j'en sais des choses!) que ce n'est plus vraiment la saison des glaces, mais bon... Voici donc le second élément du "chariot de dessert" préparé pour la fête d'une amie.

J'avais depuis longtemps ces petits moules à esquimau trouvé chez Ikéa, et je ne m'en étais jamais vraiment servi... malgré le fait que cette recette traînait depuis longtemps dans mes favoris.

Or, comme j'avais prévu de faire le gâteau choco-banane, je n'allais pas faire des glaces au même parfum. J'ai donc pensé au début: fraise-pépites de chocolat blanc. Et puis je me suis dit que mes pépites n'étant que du chocolat blanc haché, ça allait "griffer" la langue. J'ai donc fait fondre le chocolat blanc, je l'ai ajouté à la préparation, et j'ai zappé le sucre. Et bien c'était délicieux: comme d'habitude on ne sentait pas le chocolat blanc, il ne faisait que donner de la douceur, ce qui tombait bien face à l'acidité des fraises. Un dessert tout simple et qui a eu son petit effet en fin de soirée (après les avoir mis dans le congélo de mon amie en arrivant, la fièvre de la fête aidant, je les avais oubliés...): on n'a pas l'habitude de manger de la glace maison et encore moins en esquimau!

Ingrédients pour deux moules à 7 esquimaux:

- une barquette de 250g de fraises
- deux tablettes de chocolat blanc
- 6 petits fromages blancs

Préparation:


- Laver, équeuter les fraises et les mettre dans le mixeur avec le fromage blanc. Mixer jusqu'à ce que le ménage soit bien lisse.

- Dans un bol, casser le chocolat blanc en morçeaux, ajouter deux cuillères à soupe d'eau. Mettre au micro-ondes 30 secondes à puissance maximale. Battre à la fourchette. Si tout le chocolat n'est pas fondu, remettre un peu au micro-ondes et rebattre. Prendre deux/trois cuillères à soupe du mélange fraise-fromage blanc, les ajouter au bol de chocolat blanc et mélanger rapidement. Puis ajouter verser le contenu du bol dans le mixer et re-mixer quelques secondes.

(Pourquoi ne pas verser directement le chocolat fondu dans le mixer? car avec le froid du fromage blanc, le chocolat se ressolidifierait tout de suite et vous auriez un gros paquet de chocolat blanc immélangeable dans votre mixer!!)

- Verser le mélange dans les moules et laisser prendre au congélo au moins quatre heures. Pour démouler, laisser tremper quelques secondes dans un saladier d'eau chaude et tirer doucement sur les batonnets.

Posté par Perlettte à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 octobre 2008

Gâteau banane - chocolat (au lait?)

Aout08_005

Je sais je sais, je ne poste pas très souvent! C'est que je suis désormais une "Madame"...

Non non, je ne me suis pas mariée!...

Je suis juste officiellement: prof! Et du "Madame" j'en mange, j'en mange, et j'adore ça ;)

Cette recette (ainsi que les deux autres qui vont suivre) fait partie du "chariot de dessert" dont j'étais responsable à l'occasion de la petite fête d'une amie qui célébrait sa réussite à un concours... pour devenir prof également!

J'avais repéré ce gâteau sur le blog "Cuisinades", la photo de l'intérieur de la part me faisait saliver... Il était très bon (et aussi très joli je trouve)!

Cela dit, la prochaine fois, je le modifierai un peu:
-soit en remplaçant le chocolat noir par du chocolat au lait. En effet, la "puissance" du chocolat noir + celle de la banane, c'était un peu trop pour moi... Je pense que la douceur du chocolat au lait devrait un peu "alléger" (au niveau goût seulement!) la donne.
-soit en diminuant la part de chocolat et de banane / en augmentant la part de pâte. Pour "déconcentrer" un peu la  bête qui était vraiment très forte en goût!
-soit en essayant de faire fondre le chocolat (au lait) et d'aromatiser la pâte avec, pour un effet un peu différent des pépites.

Allez c'est parti pour la recette.

Ingrédients:

- 2 œufs 
- 75 g de sucre (toujours roux pour moi)
- 1 cuillère à café de cannelle
- 100 g de beurre fondu
- 100 g de farine
- 1/2 paquet de levure
- 2 bananes
- 100g de chocolat (la prochaine fois, au lait pour moi)

Préparation :

- Préchauffer le four à 180°C (thermostat 6).

- Hacher le chocolat en petit morceaux (je le mets sur ma planche à découper et je coupe avec un grand couteau, c'est plus pratique/rapide/facile que de le casser avec les doigts).

- Mélanger les 2 œufs  avec le sucre, le beurre fondu, la farine, le 1/2 paquet de levure, la cannelle.

- Ajouter 1 banane coupée en rondelles et le chocolat.

- Verser la pâte dans un moule chemisé de papier sulfurisé. Poser sur le dessus de la pâte la 2ème banane coupée en rondelles.

- Enfourner 30min, surveiller la cuisson avec la pointe d'un couteau.

Posté par Perlettte à 13:18 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

03 juillet 2008

White Mountain Pancakes

mai2008_017

Même chose que le cornbread: j'avais une recette de pancakes mais j'en ai trouvé une autre dans mon Very Virginia et elle a battu la première à plates coutures! MMMh ces pancakes, moelleux, bien épais...

Ingrédients:

- 280 g de farine fluide
- 480 mL de lait fermenté (le lait avec l'emballage en arabe ;)
- 1 cuillère à soupe de sucre
- 30 g de beurre, fondu au micro-ondes (petits morceaux dans un bol, 20 secondes au micro-ondes à puissance maximale)
- une grosse pincée de sel
- 1 cuillère à soupe de bicarbonate de soude, à acheter en pharmacie (!), dissout dans une cuillère à soupe d'eau
- 2 gros œufs

Préparation:

- La veille, mélangez comme vous pouvez, dans un grand saladier, le lait fermenté et la farine. Puis versez le tout dans un mixer et mixer pour obtenir une pâte bien lisse. Couvrir et placer au frigo toute la nuit.

- Le lendemain, ajoutez le sucre, le beurre, le sel et le bicarbonate de soude.

- Séparez les blancs des jaunes d'œufs. Ajoutez les jaunes à la pâte. Ajoutez une pincée de sel aux blancs et battez-les en neige. Incorporez-les à la pâte comme cela: ajoutez d'abord une cuillère à soupe de blanc, mélangez énergiquement; ça détend la pâte. Puis, ajoutez la moitié des blancs et incorporez-les en les couvrant de pâte avec une grosse louche: au fur et à mesure, ils se dissolvent. Procédez de la même façon pour la seconde moitié des blancs.

- Faites chauffer une petite poêle sur feu moyen avec une noisette de beurre que vous répartissez grâce à un gros morceau de sopalin roulé en boule. Commencez à cuire les pancakes: prendre une grosse louche de pâte, la verser au milieu de la poêle en la laissant se répartir toute seule, et sans la répartir à la souplesse du poignet comme une crêpe.  Quand de grosses bulles apparaissent à la surface, retournez le pancakes à l'aide d'une spatule. Laissez cuire une minute puis réservez sur une assiette sous laquelle vous placez un saladier d'eau bouillante et par-dessus laquelle vous placez un torchon propre (pour tenir le tout au chaud jusqu'au service). Et ainsi de suite jusqu'à épuisement de la pâte (on peut nourrir 4 personnes avec ces proportions) et dégustation! Regardez cette beauté avec son nappage de sirop d'érable, mmmh:

mai2008_022

Posté par Perlettte à 08:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]


30 juin 2008

Plantation Cornbread

mai2008_023

Qui est allé à Disneyland Paris, est peut-être allé voir le dîner-spectacle Buffalo Bill, et se rappelle peut-être de la corbeille de pain proposée... à l'intérieur, du pain rustique, mais aussi un pain traditionnel américain, le pain de maïs ou cornbread... Traditionnellement servi en cube avec du chili ou autres plats en sauce.

Mon homme et moi avions fondu de plaisir comme ce pain fondait dans notre bouche... A notre retour (il y a presque deux ans!), j'avais cherché une recette de cornbread... et trouvé, sur le net. Le résultat n'était pas du tout satisfaisant pour moi, même si mon homme ne boudait pas son plaisir!

Et puis il y a quelques jours, en vue d'un brunch, mon homme m'en réclama un à nouveau... et j'eus alors un éclair de génie (n'ayons pas peur des mots): lors de notre récent déménagement, j'avais remis la main sur un livre de recette américaine traditionnelle offert par ma famille d'accueil de là-bas il y a quelques années. Il y avait certainement une bonne recette de cornbread dedans! Bonne pioche! Cet essai fut bien plus concluant que le premier... tellement facile, tellement bon et tellement original en accompagnement d'une viande en sauce par exemple! Même si nous l'avons quant à nous dégusté tartiné de confiture ;)

Cette recette est donc issue d'un livre intitulé Very Virginia, Culinary Traditions with a Twist et publié par la Junior League of Hampton Roads. Les proportions sont indiquées en cup/tasse, je vais m'efforcer de les transcrire comme je peux dans un échelle mieux connue...

Ingrédients:

- 140 g (1 cup) de farine de blé
- 140 g (1 cup) de farine de maïs (ni fécule, ni flocons, mais bien farine: se trouve en magasin bio)
- 60 g (1/3 cup) de sucre roux
- 1 sachet de levure
- une grosse pincée de sel
- 240 mL de lait
- 1 cuillère à soupe de jus de citron
- 85 g de beurre
- 1 gros œuf
- 125 g de maïs en boîte, égoutté

Préparation:

- Préchauffez le four à 200°C (thermostat 7).

- Mélangez les farines, le sucre, la levure et le sel. Dans un autre saladier, mélangez le lait et le jus de citron et laissez reposer 5 minutes. Puis, versez le mélange lait-citron dans le premier saladier et mélangez. Faites fondre le beurre au micro-ondes (en petits morceaux dans un bol, 30 secondes à puissance maximale, puis on bat à la fourchette) et ajoutez-le au mélange. Ajoutez l'œuf et mélangez encore. Ajoutez enfin le maïs et mélangez délicatement pour ne pas écraser les grains.

- Versez la pâte dans un moule à manqué d'environ 20 cm chemisé de papier sulfurisé. Cuire environ 20 minutes, jusqu'à ce que la pointe d'un couteau ressorte sèche après avoir été plongée dans le moule. Servez le cornbread coupés en gros cubes (donc pas comme sur la photo ;) Regardez-moi cette mie, mmh... tiède c'est à tomber!

mai2008_025

Posté par Perlettte à 08:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

26 juin 2008

Un chinois à la MAP... pas si simple!

DSC00222

J'avais fait ce gâteau pour un dîner entre filles chez une amie, avant un ciné entre filles... Bien sûr, j'avais oublié mon appareil photo... D'où cette photo pas terrible prise avec mon portable...

Ça faisait bien longtemps que cette recette me faisait rêver... Ca avait l'air facile, mais je m'en suis vu! Et pourtant, je n'ai même pas fait la crème pâtissière moi-même, je l'avais achetée toute prête (sacrilège!).

Je ne sais pas si c'est ma MAP où si je me suis plantée dans les proportions, mais la pâte était hyper difficile à travailler, très molle... Alors que je m'attendais à quelque chose proche d'une pâte brisée, dans ma grande inconscience...

Il fallut donc étaler cette chose bizarre... Puis étaler dessus la crème pâtissière, puis répartir les pépites de chocolat... puis rouler le tout en boudin, comme une bûche roulée... Là, ce fut "carnage à OK Corral": la crème débordait de partout. Puis il fallut couper le boudin en tranches, et re-carnage: les tranches ne tenaient pas en place, ça débordait... J'en avais plein ma table... Finalement, quand j'ai pu placer les tranches dans le moule, j'avais l'impression que ça ne monterait jamais... et effectivement ça n'a pas monté autant que chez Omelette. Comparez l'épaisseur du sien et celle du mien:

DSC00221

Mais c'était quand même bien bon, et je le re-ferai certainement... quand j'aurai le courage ;)

Ingrédients:

- 55 g de beurre fondu (coupé en petits morceaux, passé 20 secondes au micro-ondes à puissance maximale)
- 1 gros œuf battu
- 10 cL de lait tiédi (sortir la bouteille du frigo trente minutes à l'avance)

- 25 g de sucre

- 1/2 cuillère à café de sel

- 250 g de farine

- un sachet de levure de boulanger (et pas de levure normale! la levure de boulanger en poudre est vendue dans le même rayon que les autres levures)

- pour le fourrage: un sachet de crème pâtissière toute prête (ok c'est sacrilège, mais c'est vraiment trop long et chiant à faire pour moi!) et 100g de pépites de chocolat ou de chocolat (noir ou même au lait, ou même moitié-moitié tiens!) que vous hâcherez au couteau

- pour la dorure: 10 cL de lait et 20 g de sucre


Préparation:


- Mettre tous les ingrédients (sauf ceux pour le fourrage et pour la dorure) dans la MAP dans l'ordre de la liste et mettre en route le programme "pétrissage de la pâte uniquement".


- Quand la MAP a fini son travail, sortir la pâte en passant les mains entre la pâte et les bords de la cuve, la rassembler grossièrement en une boule, et lui donner un gros coup de poing: ça fait sortir l'air accumulé dans la pâte à cause de la levure, et ça s'appelle poétiquement "dégazer".


- Bien nettoyer le plan de travail, y répandre un peu de farine, y poser la pâte et l'étaler avec un rouleau à pâtisserie fariné lui aussi (pour ne pas que la pâte colle). Etaler dessus la crème pâtissière et les pépites de chocolat. Roulez le tout en boudin, comme pour une bûche roulée, en choisissant le côté qui créera le plus boudin le plus long. Vous en foutez partout, la crème déborde des deux bouts? C'est normal.


- Couper de gros tronçons (environ 4 cm d'épaisseur) et les placer à plat les uns à côté des autres dans un grand moule rond chemisé de papier sulfurisé. Laisser reposer une heure. Après l'heure, préchauffer le four à 200°C (thermostat 7).


- Après la levée, préparer la dorure: mélanger le lait et le sucre et en badigeonner la surface du chinois, au  pinceau si vous en avez un, ou à la cuillère tout simplement. Le lait permet aussi d'hydrater un peu la pâte afin qu'elle ne sèche pas trop à la cuisson. Cuire 30 minutes en surveillant avec la pointe d'un couteau comme pour un gâteau. Attendez que ça ait refroidi un peu avant de démouler. Bon appêtit!

Posté par Perlettte à 08:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

23 juin 2008

Cheesecake Vanille-Fraise... dit "Le Sanglant"!

mai2008_015

Magnifique photo avec Jérôme un ami... il va sans dire que son geste approbateur atteste de la réussite du fond mais pas le la forme, hum... Admirez la désastreuse tentative de déco avec le coulis de fraise... C'est sublime, on dirait une belle giclée de sang... classe...

Si mes invités (Jérôme de la photo et sa chérie et amie de moi-même, Christine) ont aimé ce cheesecake, j'ai pour ma part été un peu déçue du résultat. J'ai fait l'erreur de préparer ce dessert le matin même pour le midi, alors qu'il vaut mieux le faire la veille...

La texture de la couche "fromagée" était, comment dire, comme grumeuleuse... Quel dommage, c'est tellement bon quand c'est bien crémeux... Deux possibilités qui pourraient expliquer ce phénomène:

- je n'ai pas assez battu les fromages ensemble: je l'ai fait seulement au fouet manuel, au lieu d'utiliser le fouet électrique comme à mon habitude et comme le préconise la recette (les cheesecake ça me connait; d'ailleurs, j'avais déjà fait ce cheesecake il y a longtemps, et pas de grumeaux!)

- après avoir cuit le cheesecake, je l'ai mis au frigo tout de suite, sans le laisser refroidir d'abord... c'est peut-être ce changement de température trop radical qui a fait "cailler" les fromages...

Bref, dans le doute, la prochaine fois, je battrai bien les fromages au fouet électrique et je laisserai bien refroidir le moule au sortir du four avant de le mettre au frigo!

C'était quand même très bon ;) comme toutes les recettes du livre dont celle-ci est extraite: Cheesecake de Keda Black.

Ingrédients pour un moule à manqué de 20 cm de diamètre:

- 125 g de sablés
- 40 g de beurre
- 50 g d'amandes en poudre ou effilées
- 350 g de ricotta
- 350 g de St-Morêt
- 100 g de sucre
- 3 oeufs
- le zeste finement râpé d'un demi-citron
- les graines d'une gousse de vanille (dans mon cas, le double, ou deux cuillères à soupe d'extrait liquide)
- 500 g de fraises
- 3 cuillères à soupe de sucre

Préparation (à faire la veille):

- Préchauffez le four à 180°C (thermostat 6).

- Placez dans la cuve du mixer les biscuits et les amandes. Quand tout est réduit en poudre, ajoutez le beurre que vous aurez préalablement fait fondre au micro-ondes (en petits morceaux, 20 secondes à puissance maximale, on fouette à la fourchette, et voilà). Répartissez cette semoule au fond du moule chemisé de papier sulfurisé. Tassez bien avec le fond d'un verre. Passez 10-15 minutes au four (attention à ce que ça ne brûle pas! Ça doit juste dorer).

- Pendant ce temps, battez ensemble les fromages au fouet électrique jusqu'à obtention d'une belle crème lisse type yaourt (c'est assez liquide, pas de souci, c'est normal). Ajoutez le sucre, puis les œufs, puis les zestes et la vanille, toujours à l'aide du batteur électrique (tant qu'à faire, on l'aura pas sorti et lavé pour rien!). Versez délicatement dans le moule. Avant d'enfourner, baissez le four à 140°C (thermostat 4).

- Laissez bien refroidir, démoulez, puis mettez au frais.

- Juste avant de servir, mixez les fraises avec le sucre et servez le cheesecake avec ce coulis. Je ne vous conseille pas de répartir le coulis sur le cheesecake vous-mêmes, pour deux raisons: ça risque de déborder du plat de service, et en plus, vous avez de forte chance que ça ressemble à ça:

mai2008_009

D'où le surnom du "sanglant"... En plus j'avais mis des perles multicolores décoratives, qui ont à moitié fondu dans le coulis... Donnant cet effet très ragoutant de potion maléfique, ambiance gâteau d'Halloween!

Posté par Perlettte à 08:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

19 juin 2008

Gâteau de tomates confites au miel

mai2008_008


Cette recette est également issue du livre Picnic, et je l'avais également réalisée à l'occasion de la Fête des Voisins... Elle a beaucoup plu :)

Par contre, la prochaine fois, je doublerai voire triplerai la quantité de tomates... Car là, on pouvait tomber sur des bouts de gâteau dans tomate, dommage! La consistance du gâteau cuit ressemble à un far, c'est vraiment très original comme apéro! Coupé en dés agrémentés d'un cure-dent, c'est vraiment joli en plus :)

Je pensais galérer pour ébouillanter puis peler les tomates, et en fait non, la peau part toute seule. Epépiner est un peu long, mais franchement, le jeu en vaut la chandelle!

Ingrédients:

- avoir des glaçons au congel
- 4 œufs
- 50 cL de lait
- 150 g de farine
- 5 tomates bien mûres (c'est-à-dire un peu molles: la peau partira mieux). Ceci est la quantité indiquée par la recette, je vous conseille donc de la doubler/tripler: entre 10 et 15 tomates (prévoir une grosse marmite pour les faire bouillir du coup!!)
- 2 cuillerées à soupe de miel
- 1 cuillère à soupe d'huile d'olive

Préparation:

- Préchauffez le four à 180°C (thermostat 6).

- Lavez les tomates. Avec un couteau, faire une entaille en forme de grosse croix du côté opposé au pédoncule (la petite queue verte). Otez le pédoncule. Mettez vos tomates dans une grande marmite. Remplissez-la d'eau. Enlevez les tomates et mettre l'eau à bouillir (cette opération permet de ne pas mettre trop d'eau pour éviter que ça ne déborde ensuite, quand on mettra les tomates dans l'eau) à couvert (ça veut dire "avec un couvercle", et non pas "à l'abri des méchants" hein ;) avec un peu de sel .

- Pendant que l'eau chauffe, remplir un grand saladier d'eau froide et ajouter les glaçons: comme cela, l'eau sera glacée.

- Quand l'eau bout, ajoutez les tomates à l'aide d'une louche: une par une, on prend les tomates, on les met dans la louche et on met la louche dans l'eau (ça évite un gros "plouf"... et une belle occasion de se brûler). On les laisse quelques secondes, on éteint le feu, on reprend sa louche et on les transvase dans le saladier: hop, la peau part toute seule.

- Coupez les tomates en quartiers et épépinez-les. Astuce: on remplit un saladier d'eau tiède, et on plonge ses mains et les quartiers un à un dedans, et avec le pouce, on creuse.

- Faites revenir ces tomates dans une poêle, sur feu moyen, avec l'huile d'olive, le miel, du sel et du poivre (goutez pour vérifier l'assaisonnement) pendant cinq minutes. Baissez le feu, couvrez et laissez confire 20 à couvert en remuant de temps en temps.

- Pendant ce temps, mélangez les oeufs, la farine et le lait. Chemisez de papier sulfurisé un moule à manqué, versez la pâte et ajoutez les tomates en les répartissant dans le moule de façon régulière. Faites cuir 30 minutes en surveillant avec un couteau dont la pointe doit ressortir sèche en fin de cuisson (enfin, sèche de pâte; il y aura toujours un peu de jus de tomate dessus...). Laissez refroidir puis coupez en cubes et servez avec des cure-dents plantés dedans!

Posté par Perlettte à 08:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

16 juin 2008

Gâteau trèèès fondant au citron

mai2008_004

Cette recette est issue d'un livre que j'adore et dont j'ai déjà parlé ici: Picnic, d'Isabel Brancq-Lepage. La recette est intitulée "gâteau moelleux au citron" mais c'est, je pense, beaucoup plus un fondant! Une part tient difficilement dans la main sans se casser... pas très pratique, car j'avais réalisé ce gâteau pour la Fête des Voisins; il était donc censé être dégusté debout dans la cour de l'immeuble!

Il était également très sucré, très "fondant" (comprendre: assez gras; entre le beurre et la crème fraîche, il y a de quoi...) mais également très citronné: ce n'est pas un gâteau vaguement aromatisé, c'est un vrai de vrai gâteau au citron! Mais en raison de sa consistance et de sa "force en goût", je ne le conseillerai pas seul: plutôt en binôme avec une glace par exemple; la douceur du lait et du froid atténuera un peu le côté "brut de décoffrage" de cette bombe calorique ! Ou alors, il faudrait ré-essayer la recette en réduisant les quantités de beurre et de crème fraîche de façon "significative"...

Ingrédients:


- 110 g de beurre
- 130 g de farine
- 160 g de sucre
- 1 œuf
- 120 mL de crème liquide
- 2 citrons jaunes non traités

Préparation:

- Préchauffez le four à 180°C (thermostat 6).

- Prélevez quelques zestes des citrons puis pressez-les. Coupez le beurre en petits morceaux et faites-le fondre au micro-ondes (40 secondes à puissance maximale, puis on bat à la fourchette quelques instants. Si tout ne fond pas, on remet au micro-ondes dix secondes, et ainsi de suite).

- Dans un saladier, mélangez au fouet: le beurre, le sucre, l'œuf, la crème, les zestes et le jus des citrons. Ajoutez enfin la farine, petit à petit, jusqu'à obtention d'une pâte bien lisse. 

- Versez la pâte dans un moule chemisé de papier sulfurisé et faire cuire 30 minutes en surveillant que ça ne brûle pas.

- L'auteure du livre suggère, pour des variantes, d'ajouter des fruits confits, des petits morceaux de gingembre confit ou des pignons, ou bien d'utiliser des citrons verts ou des mandarines. Ou encore, d'ajouter une cuillère à soupe de miel. Je pense aussi qu'il faudrait essayer de remplacer le sucre par une quantité moindre de miel! Miel-citron, mmmh.
 

Posté par Perlettte à 08:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]