Photo004

Et voici le dernier des trois composants du désormais fameux "chariots de desserts".

Quand j'ai fait ces cupcakes pour la première fois, j'ai commencé par goûter la pâte... oh vous savez, j'ai pas fait exprès! Il y avait une goutte sur la table et c'est mal de gâcher... bref.

J'ai donc goûté la pâte et là mmmh... OK, la pâte à gâteau c'est toujours bon, mais là... vraiment delicious.

Ensuite, c'est en démoulant les petiots après leur sortie du four que j'ai dû gouter un bout, ben oui il était tombé tout seul, alors pensez bien, c'eût été mal de le jeter à la poubelle... bref.

Là pareil, vraiment trop miamou.

Et quand ensuite, j'ai pû gouter le produit fini, avec la crème saupoudrée de coco... unbelievable.

C'est bien simple, depuis que j'ai fait ces cupcakes, à chaque fois que je dois préparer quelque chose de sucré, c'est toujours à eux que je pense. Et personne n'est jamais déçu! Mon beau-père dit même qu'ils sont "dignes d'être vendus dans une pâtisserie". Ca, c'est du compliment!

Et justement, il ne croit pas si bien dire car j'ai trouvé la recette ici, et c'est celle qu'utilise une patiserie-traiteur de Los Angeles.

Les proportions sont en cup, je les ai traduites en mL ou g.

Ingrédients:


- 580 mL de farine
- 1 cuillère à café bombée de bicarbonate de soude (en pharmacie)
- 1 cuillère à café bombée de sel
- 250 mL d'huile végétale neutre (isio 4 pour moi)
- 250 mL de lait fermenté (ce lait "arabe" au rayon frais)
- 3 oeufs
- 3+2 cuillères à café d'extrait de vanille liquide
- 330 cL de sucre roux
- 430 cL de noix de coco rapé (+ quelques poignées pour décorer le dessus des cupcakes)
- 230 g de St-Môret
- 140g de beurre doux
- 1 pot entier de sucre glace Daddy

Préparation:

- Préchauffer le four à 160°C (thermostat 5). Sortir le beurre du frigo.

- Dans un saladier, mélangr la farine, le bicarbonate et le sel.

- Dans un deuxième grand saladier, mélanger l'huile, le lait fermenté, les oeufs, 3 cuillères à café de vanille liquide et le sucre. Verser le contenu du premier saladier dans ce deuxième saladier. Mélanger. Ajouter la noix de coco.

- Remplir des moules à muffins souples ou en papier (en papier c'est plus joli!) à la moitié seulement. Faire cuire 20-25 minutes, tester la cuisson avec la pointe d'un couteau. Ne pas faire dorer.

- Pendant la cuisson, préparer le glaçage. Avec un fouet électrique, battre le St-Môret à faible vitesse juste jusqu'à ce qu'il soit homogène (il s'agit juste de "casser" les morceaux et de lui donner de la fluidité). Ajouter le beurre mou (s'il n'est pas assez mou, le faire ramollir quelques dizaines de secondes au micro-ondes à puissance minimale) coupé en petits morceaux, incorporer en battant avec le fouet électrique à faible vitesse. Ajouter le sucre glace en trois fois, toujours avec le fouet électrique à faible vitesse. Enfin, ajouter deux cuillères à café de vanille liquide et battre à vitesse médium pendant deux minutes (si votre fouet n'a que deux vitesses comme le mien, choisissez la vitesse maximum pour cette étape). Le glaçage est désormais bien fluffy.

- Une fois que le glaçage est fait, le placer au réfrigérateur.

- Attendre que les petiots soient bien refroidis, puis déposer sur chaque petiot une à deux grosses cuillères à soupe de glaçage. L'étaler (ou pas; on peut aussi mettre le glaçage dans une poche à douille) avec le dos de la cuillère,  ou, mieux, une maryse, puis saupoudrez de coco râpée (normalement, le glaçage est assez ferme pour que vous puissiez carrément rouler le cupcake , après l'avoir recouvert de glaçage, dans de la noix de coco versée dans une assiette creuse).

- Conserver au frais jusqu'à consommation, pendant 2-3 jours maximum... mais en général, il n'en reste plus une miette bien avant!

(Ces cupcakes peuvent donc sans problème être préparés la veille; en tout cas, je l'ai toujours fait et ils étaient parfaits.)