Raaaaaaaaaaaaaaah Sushiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiis!!

Pour la première fois, chaque étape de la recette sera illustrée par une photo de mes mimines prise par ChériChéri. On ne se moque pas hein, je ne suis pas mannequin-main!

J'ai déjà publié un article sur le riz; check. Et le poisson?

Quand j'ai commencé mes recherches sur internet concernant la préparation de sushis, je suis tombée sur cette page, véritable mine d'info. J'ai donc acheté du saumon surgelé Picard. Et nous n'avons pas été déçus: il est excellent.

Vous allez me dire: horreur! Normalement les sushis doivent être préparés avec du poisson cru! Dans les restaus japonais, c'est comme ça que ça se passe!

Et bien, pas exactement; les restaus japonais achètent leur poisson cru frais; mais ils ont obligation de le congeler 48h avant de le servir: c'est la loi. En effet, la congélation permet de tuer les vers.

Et ne faites pas les téméraires: la maladie que ces vers apportent n'a pas de remède; soit votre corps se défend et vous survivez, soit il ne se défend pas, et vous pouvez calmement attendre la fin, il n'y a rien à faire.

(Yeah, il est gai cet article!!)

Bref, je vous conseille le poisson cru Picard, après, c'est vous qui voyez comme on dit! Vous le mettez au frigo le matin pour le soir, pour qu'il décongèle tout doucement. Pas de décongélation au micro-ondes bien sûr.

Voici donc la recette.

La découpe du poisson:

Il faut un couteau très bien aiguisé, le plus long et le plus fin possible. L'idéal bien sûr, c'est le véritable couteau japonais; mais je m'en suis très bien sortie avec mon couteau de boucher Ik*a.
 
sushis2emeessai_003 Prenez votre filet et coupez-le en tranches en biais dans le sens de la largeur (photo de gauche).

sushis2emeessai_006

Les tranches doivent faire un peu moins d'un demi-centimètre d'épaisseur. Vous obtenez une assiette de fines tranches de saumon comme celle de la photo de droite. En arrière-plan, ce sont les chutes que j'ai gardées comme sashimis.



Réaliser les Sushis:

Cette fois, on y est les ptits loups. Grand moment de tension à la maison: va-t-on foirer le premier ou pas??

On commence par remplir à moitié un saladier d'eau froide, et on ajoute trois cuillérées à soupe de vinaigre à sushi (le même qu'on a utilisé pour le riz). Il faut sans arrêt se tremper les mains dans ce saladier: mouillées, elles ne colleront pas au riz.

On commence donc par tremper ses mains dans le saladier.

sushis2emeessai_025

On prend l'équivalent d'une cuillérée à soupe de riz : on ne salit pas une cuillère à soupe pour rien, on plonge juste ses petits doigts dans le saladier de riz collant, et on ne dit pas beurk!
Si on est droitier, on prend le riz dans la main droite; sinon, on fait l'inverse.




sushis2emeessai_027

On replie les doigts de la main droite: le riz de loge dans le creu des phalanges. On prépare le majeur et l'index de la main gauche, comme sur la photo.







sushis2emeessai_029

Avec ces deux doigts, on appuie sur le riz, on forme une espèce de boule de riz ovale-longue, nos mains deviennent un moule à sushi, c'est merveilleux.
En vrai, on fait ce qu'on peut pour faire une jolie forme (on est pas des pros non plus!)






sushis2emeessai_030

Dans sa main gauche, on prend alors un morceau de poisson, et on le place comme sur la photo, sur les doigts, à la limite de la paume.










sushis2emeessai_032

Et là, on renverse sa main droite et on pose le riz sur le morceau de poisson; et on presse délicatement pour faire adhérer le tout.










sushis2emeessai_036

Puis, on fait basculer le Sushi sur la paume, riz dessous et poisson dessus. Et avec le pouce et l'index de la main droite, on finalise le tout, on finit de bien faire adhérer le poisson au riz.






sushis2emeessai_040

Et voilà! On obtient un Sushi certes pas aussi joli que ceux des restaus, mais très bon quand même! Et on s'améliore avec le temps.







Qu'en pensez-vous?

sushismakissaumon_009

A venir, les Makis !!